mercredi 10 décembre 2008

Les premiers mouvements commencent….

ENGLISH VERSION: "First movements begin..."

La crise aidant, les grandes groupes mondiaux commencent à s’interroger sur les possibles ventes de certaines de leurs marques, a commencer par les américains. Ainsi, Ford évoque la possibilité de se séparer de Volvo et General Motors de Saab…mauvais temps pour nos amis suédois…

En attendant de recevoir la subvention promise par le congrès, d’un montant de 34 milliards USD, les groupes américains doivent trouver du cash afin de sauver leurs industries.
Nous pourrions penser que, pour une industrie américaine, se « débarrasser » de marques européennes en période de crise est normale, préférence nationale oblige. Et bien non, GM le prouve. En effet, le 1er constructeur mondial [1] étudie actuellement la possibilité de céder (au moins partiellement) Saturn, Pontiac et la célèbre marque de 4X4 Hummer.

Quid des repreneurs ?
Nous pouvons avancer quelques hypothèses :

- Concernant les constructeurs nationaux, si une rumeur cours au sujet de la reprise de Volvo par Renault, celle-ci semble non fondée car comment le Losange pourrait faire pression sur l’Etat pour obtenir une aide sous peine de fermeture d’usine en France et de l’autre côté s’offrir une marque luxueuse remise sur les rails par le groupe américains. De plus, Renault n’a t’il pas fort à faire avec le lancement d’Infiniti, marque de luxe du constructeur français ? Pour PSA, la situation est identique, fermetures d’usine, ralentissements de la production…

- Les constructeurs allemands ? Je ne le pense pas, en termes de stratégie ils n’ont rien à y gagner, ils sont déjà implantés aux Etats-Unis et savent faire des voitures de luxe.

- La solution la plus plausible est celle consistante à se demander qui, en ces temps de crise, dispose de liquidités suffisantes ? La Chine par exemple (qui détiennent déjà 585 milliards de bons du trésor US[2]), pourraient investir dans ce domaine et ainsi se nourrir d’une expérience forte des marques en vente. Avec cela, ils rattraperaient leur retard en termes de qualité, de sécurité, d’esthétisme pour faire une entrée fracassante sur le marché américain et européen. Il en va de même pour l'Inde.

- Autre hypothèse qui, si elle n’est pas la plus probable, doit être évoquée. Le gouvernement américain a annoncé une aide d’urgence de 15 milliards d’USD pour aider Chrysler et GM, et peut être 9 milliards supplémentaires pour Ford. Peut être que cette aide suffira à combler la situation financière des constructeurs US et qu’ils souhaiteront au final conserver leurs marques, portes d’entrées en Europe.

Affaire à suivre…

Pierre

[1] Source : World Ranking of Manufacturers year 2007, International Organization of Motor Vehicle Manufacturers [2] Source : Le monde 6/12/2008, Le partenariat Chine - Etats-Unis se rééquilibre au profit de Pékin

Aucun commentaire: