mardi 27 janvier 2009

Deux constructeurs, un mariage...et 60.000 licenciés!!!


Alors que bon nombre de personnes félicitent le mariage prochain FIAT / Chrysler (cf. article de QUENTIN.L: Décryptage du mariage FIAT-CHRYSLER), Sergio Marchionne appelle le gouvernement italien à l'aide.
Si le gouvernement italien a pour le moment refusé d'aider les marques italiennes, disons le groupe FIAT, il a finalement décidé d'étudier la question ce mercredi 28 janvier.
Il est vrai que la menace de suppression de 60.000 emplois par le Groupe a de quoi faire peur.

Je m'interroge cependant sur le fait de prendre des parts dans le groupe américain et de l'autre côté de supprimer 60.000 postes...

En ces temps de crise, il faut prendre l'argent là ou il est: dans les caisses de l'Etat et, si elles sont vides, laissons le s'endetter, après tout c'est à lui de se préoccuper du chômage!!!

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci Pierre pour cette leçon de philosophie ... le chômage est l'affaire de l'État c'est vrai mais nous pouvons tous participer à sa résorption, en consommant les produits de nos usines, en promouvant d'autres modèles de développement.
Il faut prendre compte des déclarations du président de Fiat qui annonçait que dans 10 ans, il n'y aurait plus que 4 constructeurs mondiaux, la croissance externe devient une des solution pour faire partie du quatuor.

Pierre a dit…

Merci de tes encouragements. En ce qui concerne le fait de consommer les produits de nos usines, je te renvoi à un excellent article du blog "Ma crise bien aimée" écrit par jean Paul: http://macrisebienaimee.blogspot.com/2009/02/consommons-francais.html

Pour la deuxième partie de ton commentaire, je te renvoi sur mon article: "Sergio Marchionne ou le nouveau Paco Rabanne" :http://intelcar.blogspot.com/2009/01/sergio-machione-ou-le-renouveau-de-paco.html