dimanche 18 janvier 2009

Ca fait tellement envie!


La ville de Houten (Pays Bas) est une agglomération de 45000 habitants, qui a décidé de limiter au strict nécessaire la présence d’automobiles dans ses rues. Ainsi, il n’y a que la rue faisant le tour de la ville qui les accepte. A Fribourg, le quartier Vauban propose des logements d’une densité égale à n’importe quelle banlieue européenne, avec peu de voitures (0,5 par famille). Edimbourg fait de même, et les initiatives de ce type se multiplient. Le principe, toujours le même, est de construire des infrastructures permettant de se déplacer à pieds, plaçant à proximité des logements les écoles, les centres administratifs, les magasins. Dans certaines zones ont été construites des maisons communes, où les habitants se retrouvent de manière régulière pour manger, discuter…
Le bénéfice semble important, puisqu’on compte beaucoup moins d’accidents de personnes liées aux voitures. Par ailleurs, il semble que la pollution se fasse moins sentir, et que financièrement, l’impact sur les budgets des familles soit considérable (-20%) de dépenses par foyer.
La question, récurrente, n’est cependant jamais abordée dans les articles présentant ces villages ou ces quartiers comme une nouvelle panacée : comment faire pour aller travailler ? En effet, il n’y a finalement que des cadres de professions libérales, des salariés utilisant le télétravail qui peuvent se permettre de vivre sans voiture loin des centres industriels. Quid des ouvriers travaillant en usine ? Faut-il rapprocher les usines de ces quartiers ? Finalement, tous ces bloggeurs ou associations anti voiture trouvent rapidement leur limite, et la recherche d’une voiture propre semble plus pragmatique que la volonté de faire disparaitre les véhicules individuels.

Pedro

http://carfree.free.fr/
http://carfree.free.fr/index.php/2008/11/04/les-quartiers-sans-voitures-un-modele-d%E2%80%99avenir/
lepoint.fr

6 commentaires:

alain-fenart a dit…

Je pense que les voitures doivent effectivement disparaitre au maximum de nos villes pour des questions de pollution et de développement durable. il faut donc saluer les initiatives de ces villes et non en montrer les limites. Le tout automobile est révolu.

alain-fenart a dit…

Préférez plutôt le blog réflexion durable: http://reflexiondurable.blogspot.com/

Cécile a dit…

C'est pourtant en montrant les points faibles que l'on s'améliore. Longue vie à votre blog!

Anonyme a dit…

Merci à Intelcar: je vous ai rajouté dans mes favoris.
Je vous encourage à augmenter vos productions de posts sur le Développent Durable.

Pierre a dit…

Intéressant ton article.

Ca me fait un peu penser à cetaines communes médiévales type Aigues-Mortes, Carcassonne, etc... Elles sont entourées de rempart mais des gens vivent toujours dans la vieille ville sans pouvoir y stationner leur véhicule. Peut-être faudrait-il voir comment ils s'organisent.

Sinon, ci-joint in lien vers une page web de Ouest France consacrée aux astuces pour moins consommer de carburant. Ou comment pérenniser l'utilisation à moindre coût de la voiture...

Bonne route à Intelcar !

Pierre a dit…

et voilà !

http://www.ouestfrance-auto.com/actu_10-astuces-pour-moins-consommer_1911.htm