mardi 6 janvier 2009

Le départ du Dakar

Ca y est : le Dakar, nouvelle formule est lancé. Bon, évidemment, le nom n’a plus grand rapport avec la course. Il n’existe plus que pour des raisons commerciales (nom acheté et rentable). D’ailleurs, le Paris avait déjà été neutralisé : la course pouvait bien partir de n’importe où, pourvu qu’elle reveille l’intérêt du téléspectateur.
Paradoxalement, en ces temps de prise de conscience, de prime à la casse, de bonus/malus écologique, cette course automobile fait encore rêver. Peut-être que l’inconscient collectif se souvient de la croisière jaune, cette fabuleuse course organisée par André Citroën. En effet, entre 1931 et 1932, deux équipes devant se croiser à mi parcours, allaient relier Pékin à Beyrouth. Quelle aventure. Quels obstacles devaient surmonter chaque jour la cinquantaine de pilotes pour progresser dans les montagnes, les déserts, sur des pistes à peine marquées, avec des cartes à peine esquissées…
Alors que faire ? Se souvenir que le Dakar 2009, ce sera, en gros, 300000 litres de carburant pour 480 véhicules qui produiront plus de 850 tonnes de CO2… ? Refuser de suivre la course (autant se boucher les oreilles et les yeux pendant 15 jours !!), pour avoir bonne conscience, en traitant son voisin accro au 4X4 de néobeauf ? Ou bien se dire que la crise est là pour nous rappeler que la vie est courte, que ces petites joies quotidiennes sont rares, et les moments susceptibles de nous faire rêver plus rares encore, en oubliant lâchement notre si valorisante conversation avec l’autre voisin, sur l’importance de laisser à nos enfants une planète pas trop polluée.. ?
Notre communauté, pétrie de culpabilité par les Grenelles et autres slogans, n’ose plus vivre. A titre personnel, je me moque de ce type de course : je n’aime pas ca. Mais je me demande où va une société qui, déjà, fait honte aux fumeurs, honte aux mangeurs de chocolat, foie gras, frites et autres cassoulets remplis de cholestérol et dépense plus d’énergie à maigrir que les plus pauvres africains à se nourrir convenablement. Alors, si mes amis humains veulent rêver un peu en regardant des pilotes faire la course dans de beaux paysages au volant de beaux véhicules…laissons les en paix !
http://www.rue89.com/2008/01/04/lannulation-du-paris-dakar-rejouit-les-opposants-a-la-course?page=3#comment-189012
http://blandine.boulen.com/index/2006/01/08/128-les-chiffres-inedits-du-paris-dakar
http://carfree.free.fr/

Aucun commentaire: