vendredi 30 janvier 2009

Rappel sur les transports collectifs…

Langue_English - petit

DB France Le samedi 3 janvier 2009, l’équipe d’Intelcar offrait à ses lecteurs sa synthèse de la viabilité d’une économie basée sur les transports collectifs.

Dans un article du 29 janvier 2009, L’Express.fr mettait en avant un chiffre: 14 600 tonnes. Il s’agit, selon la société EcoAct, de la quantité de C02 émise (en plus, par rapport à un jour "normal") du fait des grèves. Pour arriver à ce résultat, EcoAct s’est appuyée sur une méthodologie de mesure(1) développée par l’ADEME(2). La raison de cette augmentation brusque? La grève nationale des transports, qui a contraint les usagers de transports en commun à davantage solliciter leurs véhicules pour se rendre jusqu’à leur lieu de travail.

Afin d’appuyer son propos, EcoAct a rappelé qu’une tonne équivalent C02 correspond à:
     - 1 an de chauffage au gaz pour un studio à Paris.
     - 3 aller-retours Paris-Toulouse en classe économique.
     - 2000 km en petite cylindrée en ville.
     - 600 km en 4×4 en zone urbaine.
     - etc.

Cela vient, hélas, confirmer notre précédente analyse selon laquelle les automobiles polluent davantage que les transports collectifs, mais que la qualité de ces derniers ne tend pas à s’améliorer, du fait des mouvements sociaux à répétition.

Pendant ce temps, la Deutsche Bahn continue de fourbir ses armes(3). La SNCF et la RATP ne semblent pas prêtes à relever le défi d’une économie des transports collectifs, voulue à juste titre par les défenseurs de l’environnement mais aussi par les citoyens. Le risque, à terme, est la disparition pure et simple de la SNCF et de la RATP, qui se feront avaler par une Deutsche Bahn déjà préparée à la libéralisation du rail dans l’Union Européenne.

Joe

(1): Méthode Bilan Carbone.
(2)
Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie.
(3) "
Ferroviaire français: chronique d’une crise annoncée", La Tribune, lundi 19 janvier 2009.
Source de l’image:
Deutsche Bahn France.

2 commentaires:

A. a dit…

Merci pour ce blog de qualité. En effet, la Deutsche Bahn est un concurrent sérieux à prendre en compte. N'oublions pas les pratiques - peu orthodoxes ? - dont l'entreprise fait preuve. Elle a d'ailleurs été épinglée récemment par le journal Der Spiegel. Vous avez donc le mérite de vous intéressé à un sujet vital pour l'économie française, et de le traiter de manière professionnelle et avant-gardiste, si l'on en croit les articles parus APRÈS votre post.

Merci encore et bonne continuation.

Joe a dit…

Merci pour le compliment!

En effet, les pratiques peu orthodoxes de la DB devraient nous inquiéter, surtout quand on connaît le nombre des "grands scandales" parmi les grandes compagnies allemandes: Deutsche Post (fraude fiscale), Siemens (corruption), Deutsche Telekom (espionnage... au moins les anciens de la Stasi ont eu une bonne reconversion!), etc. Cela devient inquiétant