dimanche 22 février 2009

Du train à grande vitesse aux Etats-Unis?

Langue_English - petit

Cela serait inédit dans un pays où les transports ferroviaires de passagers sont sous-développés. En effet, les Américains préfèrent se déplacer en automobile ou en avion (pour les longues distances)… du moins avant la crise. De futurs cours élevés du pétrole couplés à une chute du pouvoir d’achat ne favoriseront-ils pas le développement du train à grande vitesse, comme cela est déjà le cas en Europe et dans certains pays d’Asie?

Hasard ou pas, l’administration Obama étudie cette solution, jusqu’à présent reléguée au placard du fait des obstacles financiers et techniques, en plus de l’absence de soutien politique.

A l’heure actuelle, il n’existe qu’une seule compagnie de transport ferroviaire de passagers aux Etats-Unis: Amtrak.

N’est-ce pas là un marché à prospecter de très près pour des entreprises françaises telles qu’Alstom et la SNCF? Les citoyens américains seraient prêts à "abandonner" leurs automobiles pour le train?

Joe

amtrak-map-proposed-2050_PRWG

Source de la carte: http://www.dot.wisconsin.gov/projects/state/docs/prwg-exec-sum.pdf

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Enfin les américains se mettent aux trains à grande vitesse.

Le bon sens a parlé.

Vianney a dit…

Le train est surement le moyen de transport le plus efficient.
Tant mieux si cela se développe au EU, mais ça m'étonnerai beaucoup qu'ils fassent appel à la SNCF ou Alstom, ils ont des emplois à creer/sauver eux aussi !
Et puis il faudrai déjà regarder le territoire français... à part une nouvelle ligne de TGV tout les 10 ans le reste c'est des liaisons supprimés pour cause de vétusté ou non rentabilité !

Joe a dit…

Le territoire français, c'est une chose... et je pense que tout le monde sera d'accord pour convenir que le ferroviaire français est très "spécial" étant donné les difficultés qu'il rencontre et le niveau du climat social à ce sujet!

Par contre, il se trouve que des entreprises comme Alstom vendent leurs produits à l'étranger. Cela fonctionne très bien en Asie, par exemple... alors pourquoi pas aux Etats-Unis où le marché "reste à prendre"? Heureusement que le marché du ferroviaire ne se limite pas à la France pour les entreprises françaises! Il faut voir plus loin.