mercredi 11 février 2009

La F1 dans le Golfe Persique


Cette année, le Qatar devrait adapter le circuit de Losai pour accueil la F1, et organiser un rallye, après Bahreïn et avant Abu Dhabi.
Au-delà de l’intérêt que représente ce nouvel Eldorado pour les aficionados des moteurs thermiques, on peut quand même s’interroger sur l’impact régional que peut avoir cette organisation.
En effet, les courses de voitures sont, quoi qu’on en dise, l’un des bastions du machisme, où les pilotes (les sportifs les mieux payés du monde, rappelons le) sont l’un des sommets du triangle constitué aussi par les femmes et l’argent. Il suffit d’ouvrir n’importe quel hebdomadaire traitant du sujet pour constater que la taille des maillots des filles est inversement proportionnelle aux sommes d’argent changeant de banques lors d’un grand prix.
La question est donc de savoir si le Qatar, jouxtant l’Arabie Saoudite, va permettre l’étalage de chair nue habituel durant les périodes de courses, ou s’il va camper sur ses positions traditionnelles. Dans le premier cas, les jeunes femmes de Doha risquent de vouloir un peu plus s’émanciper à court terme. Dans le second, les courses risquent de perdre de leur attrait.
La voiture peut alors devenir un vrai problème sociétal.

5 commentaires:

citronnier a dit…

Excellent article, la photo est explicite ;)

Serge Sedille a dit…

Excellent article, la moto est explicite ;)

je pense que la tradition est plus forte dans ces pays que l'intérêt commercial. Et je doute, peut être à tord, que le caractère "sexy" des publicités ne représenteront pas un si grand problème pour ce genre de projet.

Elisabeth Fain a dit…

Le problème, en plus d'etre sociétal, est économique. Les femmes habituées à être peu vétues sur les circuits accepteront-elles de porter du long? Ou alors renonceront-elles au voyage?(cela pourrait-il avoir un impact sur les spectateurs, bien sur uniquement présents pour l'interet sportif de la chose?)

Pascal a dit…

Les femmes qui sont présentes sont des mannequins, si elles sont payées, elles porteront ce qu'on leur demande :c'est le principe de leur métier ;).
Quand au spectateur qui seront présents, ils seront trop loin pour profiter de la "vue".
La problématique est identique dans beaucoup de sport, Football américain, Baseball...et n'est pas propre au monde automobile.
Arrêtons de prendre les "amoureux de l'automobile" pour des bofs qui n'aiment que le tuning, les femmes écervelés et la bière!!!

David M a dit…

Au surplus, pour parler de F1, j'aurai mis une photo de voiture. Et non pas une photo de moto Yamaha R1 (ou R6?)... Je sais, je chipote...