lundi 9 février 2009

Semaine en bourse décisive pour les constructeurs français


La semaine à venir va être, pour les constructeurs français, l’heure de rendre des comptes détaillés sur l’année passée dont la fin fut bien sombre. Les indicateurs, qu’ils concernent les états financiers ou les niveaux des stocks, vont être scrutés et étudiés de près par les analystes financiers. Si ces derniers jours les grands de l’automobile ont vu leurs cours en bourse reprendre des couleurs, PSA (+8,86%), Renault (+8,13%), Valéo (+6,92%) à la clôture vendredi soir, la semaine à venir s’annonce décisive et les cours de bourse des constructeurs français pourraient bien se voir malmener.


On peut d’ores et déjà rappeler que les constructeurs allemands sont dans une meilleure posture que leurs confrères français grâce à des niveaux de trésorerie bien plus importants les mettant à l’abri, du moins pour le moment, d’un recours à un soutien financier public.


Les constructeurs en profiteront pour annoncer également leurs stratégies respectives pour l’année à venir tandis que Porte de Versailles nous pourrons aller admirer les formidables voitures du siècle passé au salon Rétromobile qui, loin de nos temps mornes ont fait les beaux jours de l’automobile.

3 commentaires:

Serge Sedille a dit…

Croisons les doigts pour notre industrie automobile, ayant discuté avec des employés de ce secteur, ils ont déjà beaucoup enduré pendant la crise.

coccinelle a dit…

N'oublions pas les équipementiers, comme Valeo et Faurecia, qui, pénalisés par la baisse des ventes, souffrent aussi de la crise.
Espérons que le plan français de relance consacré à l'ensemble de la chaîne automobile, des sous-traitants aux constructeurs réussissent à apporter des solutions durables, mettant fin au cauchemar que traverse le secteur de l'automobile.

Serge Sedille a dit…

Les équipementiers sont loin de voir le calme s'installer avec la libéralisation des pièces détachés en Europe.

Que les Gaulois leurs viennent en aide !