samedi 28 février 2009

Souveraineté nationale et Union Européenne


Voici un petit coup de gueule, qui ne se veut ni chauvin pour un sou ni l'exacerbation de sentiments protectionnistes poussés à leur paroxysme mais simplement un constat à mon sens bien triste.

Suite au plan français prévoyant d'accorder 7,8 milliards d'euros au secteur automobile français dont 6 milliards de prêts à taux préférentiels aux deux constructeurs français, notre chère commission européenne à fait connaître à Nicolas Sarkozy son mécontentement. En effet c'est plus précisément la commission à la concurrence qui remet en cause ses mesures les jugeant trop protectionnistes.



Lire la suite

Aucun commentaire: