mardi 31 mars 2009

Faire en sorte que l’automobile reste française…

«Je suis stupéfait d'avoir constaté que la France, qui a deux des plus grands constructeurs mondiaux, [était] devenue importatrice de véhicules » s’exprimait Nicolas Sarkozy début 2008 lors d’une visite d’usine de pièces de rechange du groupe PSA. Après des années d’excédent commercial dans le domaine automobile, la France est entrée dans le rouge en 2008 voyant son solde commercial devenir déficitaire à -3 Milliards d’euros alors que l’année précédente il était encore excédentaire à + 900 millions.

Au même ordre qu’une concurrence toujours plus accrue, qu’un vieillissement des modèles et un manque de modèles haut de gammes, la délocalisation de la production, des petits modèles notamment, est une des raisons de la chute dramatique du solde commercial français. Renault en est malheureusement le plus bel exemple avec 1/3 de sa production réalisée hors du territoire français (assemblage de certains modèles, généralement les petites citadines, en Turquie ou en Europe de l’Est cf. cartographie des Usines Renault).


Lire la suite


Source: L'automobile peut-elle rester made in France ? par Challenges

1 commentaire:

Pierre a dit…

Excellent article l'ami.
S'inspirer du modèle allemand me semble plus qu'intéressant dans le sens où leur réputation dans le domaine n'est plus à faire.

Concernant les constructeurs français, je pense que le chemin suivi par Citroën est le bon: au départ une marque vieillissante, maintenant une marque dynamique et innovante. Il faut croire en nos constructeurs.

A pluche