mercredi 11 mars 2009

Les constructeurs aident enfin les sous traitants.

Alors que les sous-traitants accusent le coup de la crise économique actuelle, les constructeurs français ont décidés de faire un geste et de prendre en considération leurs situations délicates.

Avec la réduction des commandes, les sous-traitants se sont retrouvés face à une perte brutale de chiffre d'affaire potentiel. Il est nécessaire de rappeler que ceux-ci ont rarement beaucoup de clients, et lorsqu'un de ceux-ci leur fait défaut, les contrecoups sont énormes. Face à cela, ils n'ont malheureusement pas d'autres choix que de chercher à faire des économies sur leur plus gros poste budgétaire: la main d'œuvre.

Parallèlement, leurs clients (filiales automobiles) se voient adressés un nombre important d'aides, prêts... pour un montant total avoisinant les 8milliards d'euros leur permettant de tenir face à la situation. Pour rappel, l'enveloppe allouée aux sous-traitants s'élève à "seulement" 500 millions d'euros.
Pour soutenir leurs fournisseurs, desquels ils dépendent fortement, les constructeurs français ont décidés de les aider par l'allocation de prime supplémentaire aux ouvriers licenciés. Celles-ci peuvent allées jusqu'à 15.000€ par départ pour un ouvrier ayant 30 années de présence au sein de son entreprise.
Si cette solution apparait comme un moindre mal pour les personnes perdant leur emploi, il est tout de même dommage d'avoir attendu si longtemps, et de longues grèves pour trouver cette "sortie" de crise qui ne l'est que partiellement. En effet, certains sous traitants ne sont pas satisfaits de cette démarche et continu à bloquer leurs usines avec pour conséquence une non livraison de pièce aux constructeurs qui en ont besoin...Il s'agit là d'un renversement du pouvoir de négociation auxquels nos constructeurs ne sont pas habitués.
Espérons que cela serve de leçon.


Aucun commentaire: