vendredi 6 mars 2009

L’Islande, future économie de l’hydrogène

L’Islande est souvent citée en matière d’électricité et d’énergie à base d’hydrogène: depuis plus de 30 ans, des recherches y sont menées à ce sujet, et des initiatives sont poussées par les politiques depuis plus d’une dizaine d’années.

Depuis 1999, Icelandic New Energy (INE) est le promoteur de l'utilisation de l'hydrogène en tant que carburant dans le secteur des transports en Islande. L’objectif, ambitieux, est de rendre possible une économie basée sur une source d’énergie renouvelable et locale. L’INE prévoit une transition totale vers cette “société de l’hydrogène” aux alentours de 2050. D’aucuns trouveront cela utopique, mais cela n’est pas le cas de certaines grandes compagnies (Shell, Norsk Hydro, Daimler, Chrysler) qui ont décidé d’investir dans cette organisation, l’ensemble étant chapeauté par VistOrka (un fonds islandais en capital-risque).

Il y a dix ans encore, les constructeurs automobiles qui commençaient à s’intéresser à la Pile A Combustible étaient (et sont parfois encore) très dubitatifs quant à sa faisabilité économique et à sa viabilité technique. Aujourd’hui, tous les pays européens (pour ne parler que de l’Europe) et tous les constructeurs automobiles disposent de leurs propres projets en matière de technologies à base d’hydrogène. En ces temps de restrictions budgétaires chez les constructeurs automobiles, ne convient-il pas de résister à la tentation de mettre ce type de projet, sans résultats escomptés avant des décennies, à la corbeille?

Joe

Sources:
- Icelandic New Energy:
www.newenergy.is
- Ministry of Industry, Energy and Tourism: www.idnadarraduneyti.is

2 commentaires:

Intelcar a dit…

Le vrai problème est le stockage de l'hydrogène...Il s'agit d'une véritable bombe...Ce n'est valable que pour de petit pays...

Hector

Joe a dit…

L'hydrogène souffre en effet de cette image, tenace depuis l'accident du dirigeable Hindenburg (de Zeppelin) en 1937.
Cela dit, l'hydrogène est une solution d'avenir, tous les acteurs de l'industrie automobile (et pas qu'elle seule) s'y intéressent de près. La concrétisation de ces actions est certes lointaine, mais prometteuse étant donné l'évolution de la disponibilité des hydrocarbures.

Pour l'information des lecteurs d'Intelcar, un projet européen est consacré à la sécurisation des systèmes fonctionnant à l'hydrogène a été mis en oeuvre entre le 1er mars 2004 et le 1er mars 2009. On devrait donc en connaître prochainement les conclusions: http://www.hysafe.org/