vendredi 24 avril 2009

Faut-il rendre le casque obligatoire pour les vélos ?

video

Déjà posée récemment, cette question avait suscitée une vive émotion chez un certain nombre de bloggers craignant que le port du casque obligatoire soit une atteinte aux libertés individuelles. En voyant cette vidéo j'ai trouvé qu'elle était une excellente réponse partant du principe que toute victime de la route était de trop...Sauf pour les personnes non concernées !

En 2008, la préfecture de Paris a enregistré une augmentation d'environ 21% des accidents de vélo (de la faute du cycliste ou de l'automobiliste) Le débat sur le port du casque à vélo s'est de nouveau posé et ?? rien... Tous les internautes fermement contre le port obligatoire du casque se justifient en mettant en avant de nombreuses études (Angleterre, Australie...mais pas en France...) sans jamais considérer qu'un cycliste ( enfant ou adulte) peut tomber seul ( il suffit de regarder cette vidéo...). Le méchant automobiliste seul est coupable. Il est bien connu que tous les cyclistes sont éclairés correctement, qu'ils portent tous des vêtements clairs et qu'ils indiquent toujours qu'ils vont tourner...Et surtout ils n'entravent jamais la circulation en roulant à deux ou trois de face sur la route. Si mon propos n'est pas fait pour discréditer le cycliste il n'en reste pas moins que l'on peut difficilement déclarer que l'on ne peut pas maîtriser son environnement (c'est de la seule faute des automobilistes) et d'un autre côté refuser le port d'un casque qui en théorie vous protège des fous du volant...Voilà pourquoi je pense que les êtres indisciplinés que nous sommes doivent se voire contraints par la loi de porter ce petit bout de plastique...Qu'en pensez-vous ?

Hector

10 commentaires:

dominique.bied a dit…

Casque ou pas casque, le cycliste n'est de toute façon pas protégé des fous du volant, cela ne change rien.

Ensuite, si on oblige les cyclistes par la loi à porter le casque, alors il faut aussi obliger les piétons et les automobilistes à le porter. Le nombre de victimes de trauma crâniens est très supérieure chez ces catégories.

Tout cela n'est pas sérieux. La vraie solution en ville est de passer la vitesse de pointe par défaut de 50km/h à 30km/h et par exception sur quelques grands axes. Mesure qui apaiserait la circulation sans changer significativement les vitesses moyennes des motorisés, donc les temps de parcours.

On doit pouvoir aller chercher son pain à pied ou à vélo sans se mettre un scaphandre de protection.

Ces modes ne sont pas motorisés, il faut les contraindre au minimum. Ceci a été fait dans des villes hollandaises ou toute signalisation a été réduite au minimum, ce qui a réduit les vitesses et fait disparaitre la plupart des accidents.

Dans de nombreuses villes d'Europe, on a diminué la règlementation tout en la rendant plus simple et plus efficace, avec l'idée de diminuer les contraintes sur les piétons et les vélos. Par exemple, cela fait très longtemps dans ces pays que le vélo n'a plus à faire de détours à cause des sens uniques, ils sont tous ouverts aux vélos dans les deux sens.

Apaiser les vitesses par défaut permet aussi de limiter l'invasion de la ville par les deux roues à moteur, dont les vitesses sont démesurées.

Ensuite, si on augmente les règlements, cela coûte plus cher en force de l'ordre sans pour autant être efficace. Le système marche à l'envers.

Don des règles peu nombreuses mais simples, dans une ville ouverte sans trop de couloirs et apaisée.

Ensuite, structurellement, il faut diviser l'usage individuel de l'automobile par 4 au minimum afin de rendre l'espace public aux piétons, aux vélos, aux transports publics. Il faut intégrer l'industrie des telecom avec l'automobile dans des systèmes de taxi collectifs temps réel ayant les mêmes performances en temps de parcours que si vous vous déplaciez seuls dans votre voiture.

Cette vision est la vraie intelligence de l'automobile, d'ailleurs partagée aujourd'hui par un grand constructeur français et un grand équipementier européen avec qui je travaille sur la mobilité du 21ème siècle.

Abel a dit…

Cette courte vidéo est en effet très instructive. Elle nous apprend qu'un cycliste peut tomber tout seul. On trouve aussi sur la Toile des piétons se cassant la figure sans raison apparente, des handicapés en fauteuil se renversant, des chevaux tombant lourdement, ...

Mais cela arrive aussi avec des automobilistes, avec des conséquences bien plus graves : une automobiliste roulant sur une petite route a récemment fauché plusieurs cyclistes, en tuant certains et blessant grièvement d'autres, simplement parce qu'elle s'était retournée une fraction de seconde pour vérifier si son bébé, installé à l'arrière de sa voiture, dormait bien. Même cause, effet bien plus grave avec l'automobile.

Cette vidéo démontre aussi ce que les cyclistes affirment depuis longtemps : ce n'est pas la tête qui est touchée dans la très grande majorité des accidents de vélo, mais les membres : on voit bien la cycliste avoir le geste réflexe de mettre ses bras en avant lors de sa chute. Sa tête ne touche pas le sol. C'est le contraire dans de nombreux accidents d'automobile, au cours desquels un freinage brusque peut provoquer un choc entre la tête et les éléments de la carrosserie se trouvant à proximité immédiate.

Elle montre enfin un endroit avec une bande cyclable largement dimensionnée, et beaucoup de cyclistes. Lorsque les cyclistes sont nombreux, les voitures roulent avec prudence et attention, et moins vite, ce qui assure la sécurité des cyclistes, mais aussi de tous les usagers de la rue, piétons, enfants, personnes âgées et handicapées, ... : moins les voitures roulent vite, moins il y a d'accidents, et moins ceux qui se produisent sont graves.

Obliger les cyclistes à porter un casque est un souhait des automobilistes pour se donner meilleure conscience et pouvoir rouler plus vite. Le chemin de la sécurité se situe exactement en sens inverse.

Anonyme a dit…

Ce que j'en pense ? C'est que l'obligation du port du casque permettra aux conductueurs à 4 roues de se défausser facilement : "il n'avait pas de casque".
Pour promouvoir l'obligation du port du casque à bicyclette, c'est bien simple : soit on on est fieffé andouille, soit on n'a JAMAIS posé son cul sur une selle pour faire de la bicyclette EN VILLE.
Quand un pilote de formule 1 fait une course à un Grand Prix, il met un casque. Quand ce même pilote de formule 1 fait une course chez Carrefour, il ne met pas de casque. Pour les cyclistes, c'est pareil. Vous faites du VTT-descent : vous mettez un casque. Vous allez chercher votre baguette de pain : c'est inutile.
Est-ce si dur à comprendre ?
Le casque, c'est si je veux, quand je veux !

Intelcar a dit…

Je partage partiellement votre avis, que je trouve très intéressant et constructif. J'ignore si l'exemple donné sens interdits fonctionneraient en France, nous ne sommes pas anglo-saxon et dans bien des cas le transfert d'un pays vers un autre sans tenir compte de ce facteur culturel pose un problème. Je suis entièrement d'accord pour la réduction de la vitesse dans les petites villes. Je ne considère pas que le casque est la solution, je dis simplement qu'il est une des solutions. Sur les voitures la sécurité ne s'est pas amélioré en 15 jours et c'est bien l'ensemble de ces systèmes qui a rendu les véhicules bcp plus surs aujourd'hui. Le casque est une partie de ce système au même titre que la prévention. Là où je ne vous rejoins pas, c'est sur les constructeurs français. J'ai eu l'occasion de travailler avec deux d'entre eux et je ne suis franchement pas convaincu d'une quelconque stratégie...Je pense même que le réveil sera même très difficile avec l'arrivée de nouveau acteurs...

Hector

Intelcar a dit…

Abel,
Je pense que vous avez une vue bien machiavélique des automobilistes, il ne faut pas confondre lois physiques et responsabilités systématique des automobilistes. Cet exemple montre clairement qu'un accident peut être sérieux comme cela en une seconde et sans raison apparente...Pourquoi ne pas eviter un traumatisme au nom de la liberté? Vous justifiez votre argumentation par l'absurde. Oui il y a des accidents graves, mais votre exemple serait intéressant si il analysait clairement les conséquences du port ou non du casque. Une jambe cassée se rapare, un cerveau non...De plus vous dites l'inverse en deux lignes, plus les cyclistes sont nombreux et plus les automobilistes font attention alors que deux lignes en dessous vous me parlez d'une femme qui percute un peloton? Diaboliser une catégorie ne fera pas avancer le débat, je pense même que ce serait le contraire.

HECTOR

Intelcar a dit…

Cher anonyme,
La liberté d'autrui s'arrête là où commence celle des autres et pas l'inverse...Oui vous faites ce que vous voulez, mais moi aussi je m'exprime librement sans vous insultez...Sachez que j'ai été sportif de haut niveau et que j'ai pratiqué de nombreux sports à risques. Mais je ne compare pas la formule 1 au vélo...J'espère simplement qu'en allant chercher votre pain vous ne tomberez jamais sur une bordure de trottoir même à 20 km/h. Ce qui est amusant c'est que c'est vous qui me citez les exemples qui ne font plus du risque une chose anecdotique...

HECTOR

Julie a dit…

Je suis habituée à rouler à vélo sans casque et il ne m'est jamais arrivé d'accident! Tout est une question d'attention, et parfois les accidents arrivent, mais tant qu'on respecte la sécurité routière, on peut limiter les dégâts. Par contre de là à mettre la faute sur les automobilistes à chaque fois, je dis bof...

Vianney a dit…

Comme l'ont très bien dit les autres commentateurs de cet article, le port du casque n'est pas du tout la solution. Il faut le faire pour tomber sur le haut ou l'arrière du crane... tout le reste n'est pas protégé.

Et puis c'est quoi cette vidéo ? ce gars qui pédale comme un gogole, qui arrive à se casser la gueule alors qu'il n'y a rien sur la route... faut pas pousser, il y a plus de gogole en voiture qu'a vélo.

Intelcar a dit…

Mon cher Vianney,

Je pense simplement que ce genre de chose peut arriver à tout un chacun.Je ne me permets pas juger la personne? Ce n'est pas le but.Enfin, tu ne me dis pas quelle est ta solution?? Peut-être est -elle intéressante ?

hector

Intelcar a dit…

Julie,

Merci pour la sagesse de tes propos et surtout ta courtoisie, car ce n'est pas toujours le cas lorque l'on parle de casque de vélo...

HECTOR