mercredi 8 avril 2009

Louer sa voiture c'est pour quand à Paris ?


On recherche toujours des partenaires, de la place et des voitures pour développer le grand frère du Vélib', l'Autolib', réseau de véhicules motorisés en libre-service en Ile de France. Les constructeurs ne sont pas prêts et d'autres problèmes pointent à l'horizon. Comment protéger les véhicules des actes de vandalisme dont les Vélib' sont victimes ? Il faut aussi trouver des lieux pour les 1400 stations prévues. Des places de stationnement devraient disparaître au profit des places d'Autolib'.

Les verts estimes aujourd'hui qu'il s'agit d'un retour en arrière avec la proposition d'utilisation de voitures plutôt que d'autres moyens de transports. Mais l'adjointe au maire estime au contaire qu'Autolib' "permettra à de nombreux parisiens de se séparer définitivement de leur voiture polluante tout en conservant indépendance et mobilité.

Moi j'ai une question pour vous : à quel tarif horaire seriez-vous prêt à louer ce nouveau moyen de transport ?

Source image : http://www.snut.fr/index.php/2008/06/02

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Franchement avec la crise et tout, ça m'embêterait de payer plus de 5-6 euros de l'heure !

Anonyme a dit…

Un document interne de la mairie de Paris publié par le site 20minutes.fr parle d’un abonnement mensuel de 200 à 250 € pour 100 km. Ce document précise que "si le prix est aussi haut, c’est pour ne pas concurrencer les taxis, les transports en commun franciliens et aux autres services d'autopartage existants". Un prix qui, selon la mairie de Paris, reviendra toujours moins cher que l’utilisation d’une voiture personnelle (environ 430 euros par mois).
Nadine

Anne-Claire a dit…

Merci pour ces précisions, j'ajouterai que la ville de Paris avance pour le moment une tarification de l’ordre de 15 à 20 € par mois d’abonnement et de 5 à 4 € par demi-heure d’utilisation.
Source de l'info : http://www.blogencommun.fr/2009-03-autolib-en-route-pour-2010/

La Voiture Autrement a dit…

Bonjour,
Avec cette mesure, on va aussi redonner une voiture à ceux qui utilisaient les transports collectifs. De plus, pour rééquilibrer les stations, il faudra utiliser des "jokeys" et donc on créera de la mobilité voiture inutile. Bref, c'est un retour en arrière avec une politique en faveur de la voiture. Par ailleurs, les couts exorbitants (il faut 3 fois plus de stations que de voiture) seront supportés en grande partie par les impots des parisiens.
Autolib Paris : une fausse bonne idée. En revanche, oui au développement massif de l'autopartage classique.
Pour plus de précisions, je vous invite à jeter un oeil sur l'article concernant Autolib Paris sur le blog de notre association, La Voiture Autrement : http://lavoitureautrement.blogspot.com/2009/01/contre-le-one-way-propos-par-autolib.html
Sébastien Rabuel, président de La Voiture Autrement